Dans le marketing digital, le taux de conversion est le rapport entre le nombre total de visiteurs et le nombre de visiteurs qui effectuent une action souhaitée. Bien entendu, l’action souhaitée sera différente selon le type de site internet. Un éditeur en ligne peut considérer que le fait de soumettre un formulaire sur une page d’abonnement est une conversion réussie, tandis qu’une boutique en ligne peut mesurer son taux de conversion par le nombre de commandes validées par exemple. Plus haut sera votre taux de conversion et meilleure devrait être votre rentabilité. Dans cet article, nous allons voir 5 conseils pour améliorer votre taux de conversion.

Conseil 1 : Concentrez-vous sur votre bouton d’appel à l’action.

Dans le jargon du marketing digital, un appel à l’action fait référence à un bouton ou à un lien qui dirige les visiteurs vers une certaine action comme “Ajouter au panier” ou “S’inscrire maintenant”. Une façon d’améliorer potentiellement les taux de conversion est d’expérimenter différents appels à l’action. Ne vous contentez pas de varier la position sur la page. Essayez également un nouveau texte ou une nouvelle icône CTA (call to action) sur le bouton.

En testant différents boutons CTA sur vos pages, vous constaterez qu’en modifiant quelques mots, vous pourrez avoir des résultats bien différents.

Conseil 2 : Modifiez et mesurez les modifications de mise en page, de contenu et de style de vos landing pages.

 Les landing pages font généralement trois choses :

1.            Elles informent l’utilisateur de ce que votre entreprise a à offrir.

2.            Elles présentent vos offres et expliquent souvent ce qui rend votre entreprise différente.

3.            Elles facilitent et clarifient la manière dont l’utilisateur peut donner suite à votre offre (c’est-à-dire “convertir”).

En d’autres termes, les landing pages donnent suffisamment d’informations pour motiver l’utilisateur à vouloir s’investir avec votre entreprise et le guider en douceur dans cette direction. Votre contenu, votre mise en page, votre style et vos fonctionnalités auront un rôle important sur vos résultats. Par exemple, une page avec trop de contenu peut semer la confusion chez les utilisateurs, mais une page sans explications peut les faire hésiter et vous faire louper une conversion.

Expérimentez tout cela en faisant des tests. Variez le texte, les images et les positions de celles-ci.

Par l’A/B testing, vous arriverez à améliorer vos résultats en proposant une page plus attractive pour vos visiteurs.

Conseil n°3 : suivez plusieurs éléments de page.

Gardez à l’esprit la raison de vos tests : vous voulez atteindre un ou plusieurs objectifs. De nombreux facteurs peuvent influer l’atteinte de votre objectif, qu’il s’agisse de l’augmentation du nombre de visites, du mode d’inscription, de la vitesse de chargement de vos pages, de la mise en page…

Par exemple, un site de logiciels aura pour objectif de créer davantage de leads (des prospects dont on a les coordonnées) pour que son équipe de vente puisse ensuite les contacter. Un visiteur peut devenir un prospect de trois façons :

1.            En regardant une vidéo sur la page d’accueil qui l’incite à “en savoir plus” en remplissant un formulaire

2.            Cliquer sur le bouton “faire la visite guidée” qui se termine par un formulaire pour créer un compte

3.            S’inscrire directement pour un essai gratuit de 30 jours à partir de la page des prix

En effectuant des tests A/B, il sera possible de constater quelle méthode permet d’obtenir les meilleurs résultats en fonction du type de visiteur. Il sera alors possible de proposer un tunnel de vente plus efficace en fonction des visiteurs.

Conseil 4 : testez les bons visiteurs.

 Chaque visiteur se comporte différemment. Par exemple, les visiteurs organiques ont tendance à passer plus de temps sur les sites web, à consulter plus de pages et à avoir des taux de rebond plus faibles que les visiteurs issus de campagnes payantes. De même, les visiteurs qui reviennent ont tendance à naviguer sur les sites différemment des nouveaux visiteurs. Ces différences de comportement doivent se refléter dans vos paramètres de test. Concevez des tests qui s’adressent aux bonnes personnes.

Conseil 5 : testez, testez et continuez de tester

La nature de l’expérimentation impose que certains tests réussissent et d’autres échouent : ces deux résultats offrent des possibilités de croissance. La voie vers l’amélioration des taux de conversion est pavée de nombreux tests. Utilisez les tests comme une occasion d’explorer de nouvelles possibilités de conception, puis de les affiner. Plus vous intégrerez les tests A/B et les tests multivariés au cœur de votre culture d’entreprise, plus vos décisions seront guidées par des données plutôt que par des sentiments.