Réaliser une campagne de publipostage peut sembler simple au premier abord. Après tout, tout ce que l’on a à faire est de taper vos coordonnées sur une carte postale avec un timbre, de l’envoyer à tous les habitants du quartier, et d’attendre que l’argent entre, pas vrai ? Faux ! En réalité, les campagnes de publipostage sont menées de manière très stratégique et cohérente sur de longues périodes. Avant de valider et d’envoyer les courriers, les agents doivent d’abord prendre en compte différentes variables et décider de la meilleure façon d’optimiser les ressources. Voici donc les étapes pour mener à bien une campagne de publipostage.

Établir une liste

Avant de commencer une campagne de publipostage, vous devez d’abord déterminer votre public cible. Qui essayez-vous d’atteindre ? L’identification préalable de votre public cible simplifiera non seulement le processus de campagne de publipostage, mais fournira également une base pour commencer à concevoir votre courrier et à personnaliser votre message. Si vous choisissez de faire appel à un prestataire pour gérer votre campagne, celui-ci peut vous accompagner dès cette première étape.

Rédiger le message

Une compréhension claire de votre public aidera à façonner votre message. Liez des objectifs de marketing et de vente spécifiques et vous obtiendrez une campagne de publipostage bien construite. Vous pouvez, par exemple, vouloir vendre le produit A, car il offre une grande marge bénéficiaire. Toutefois, si vous déterminez que 90 % de vos clients préfèrent le produit B, vous devez élaborer votre message en conséquence. Vous pouvez simplement illustrer les avantages du produit A par rapport au produit B et offrir une forte incitation à l’achat du produit A.

Concevoir le support imprimé

Après avoir préparé votre liste et affiné votre message, commencez à concevoir votre courrier. N’oubliez pas que vous n’avez qu’une seule chance de faire une première bonne impression. Assurez-vous que votre imprimé est intéressant et se démarque des autres. Cela ne signifie toutefois pas que votre carte postale ne devrait pas être professionnelle. Attirez l’attention des clients potentiels, mais ne les choquez pas et ne les offusquez pas. Ainsi, la conception du support imprimé concerne également, le choix des couleurs, des polices de caractères, du papier et tout ce qui touche au design graphique.

Mesurer les taux de réponse et calculer le retour sur investissement

Le Direct Mail Association indique que le taux moyen de réponse publipostage est de 1 à 2 %. Cela signifie que vous pouvez envoyer 100 imprimés postaux sans obtenir de réponse. En effet, un taux de réponse de 1 % ne garantit pas que vous obtiendrez une réponse tous les 100 imprimés envoyés. Les taux de réponse représentent plutôt des moyennes calculées sur des centaines d’envois. C’est pourquoi la cohérence est le principe le plus important dans la planification d’une campagne de publipostage. Pour obtenir un taux de réponse moyen ou supérieur, vous devez soit envoyer plusieurs fois un courrier à la même liste et/ou augmenter considérablement le nombre d’imprimés que vous envoyez.

Être cohérent

Si vous vous asseyez pour regarder la télévision la nuit, vous êtes obligé de voir la même publicité cinq ou six fois. Les agences de publicité ont dépensé des millions pour étudier le comportement des consommateurs et ont constaté qu’il fallait un effet de répétition pour générer une réponse à un message marketing. Il en va de même pour le publipostage. Ainsi, l’envoi d’un seul courrier ne permettra pas d’obtenir des résultats probants. Vous devez envoyer un courrier à la même personne à plusieurs reprises et de manière cohérente pour attirer son attention, renforcer votre message et finalement conduire à un effet de conversion.