Les secteurs industriels ou BTP sont au premier plan quant aux changements nécessaires à effectuer sur le mode de fonctionnement porté par la transition écologique. Perçue par certaines entreprises comme un nouveau souffle et un moyen de se différencier des autres sociétés du même domaine, elle peut être un frein à considérer.

Qu’il s’agisse de l’énergie de chauffage, de climatisation ou encore de l’isolation, la transition écologique impacte le secteur d’une façon exceptionnelle, il a donc fallu y faire face et s’y adapter.

Un constat alarmant

Pendant des décennies, les habitations et autres structures furent construites pour apporter le confort nécessaire à ses occupants sans se soucier de l’impact environnemental qu’elles pourraient avoir sur le court et moyen terme.

Face à ces bâtiments énergivores, le gouvernement a mis en place une politique écologique visant à réduire cet impact sans pour autant réduire le confort. Il a donc fallu renouveler les savoirs, améliorer les compétences mais aussi faire prendre conscience aux industriels de leur responsabilité vis-à-vis de la planète.

Au cœur de ce changement, le génie climatique a dû se développer et s’approprier rapidement les concepts de cette transition écologique pour la faire passer de la théorie à la pratique.

Les actions à mettre en place

Bien consciente de l’importance de cette transition, les entreprises ont donc mis en place différents points de mise à niveau pour stopper, ou au minimum réduire, les sources émettrices de produits polluants mais aussi consommant beaucoup d’énergie.

Cela est passé par un renouvellement de la chaîne de production ou sa réhabilitation afin de diminuer l’impact environnemental de sa mise en service. Il a été indispensable de développer des solutions durables pour inciter les industriels à lancer des travaux d’amélioration ou rénovation de leur structure. Les systèmes de climatisation, d’isolation ou encore de chauffage, sont les principales actions à mettre en œuvre.

Au niveau des entreprises

Le génie climatique doit prendre en considération tous les niveaux liés à l’environnement ambiant. C’est pourquoi il ne peut pas travailler à un seul pallier sans prendre en compte l’ensemble. Au cœur des entreprises, certaines spécificités jusque-là laissées pour compte sont à présent au centre de la question écologique.

L’industrie agro-alimentaire ou encore les data centersqui ne peuvent fonctionner sans un contrôle permanent de la température doivent donc ajouter l’impact de cette conservation à leur dispositif. C’est pourquoi la climatisation des data center notamment, est une des démarches environnementales importantes.

Cela demande de la recherche, un changement ou une rénovation de la structure mais aussi un budget considérable qui doit être accompagné. Pour les entreprises, c’est un défi de taille à relever au nom de la protection environnementale. Effectivement, toute en conservant les mêmes conditions de travail et la stabilité de l’ambiance globale, elles doivent changer le processus de fabrication de cet environnement. C’est à ce stade qu’intervient le génie climatique en accompagnant les entreprises dans cette transition écologique.